Publié le 17/05/2022

Festival de Cannes 2022 : 6 films soutenus dans les sélections cannoises

Festival de Cannes, du 17 au 28 mai 2022

Un territoire porté par le soutien à l'émergence et à l'écriture, avec 6 films soutenus à l'écriture par Ciclic et la Région Centre-Val de Loire dans les sélections du Festival de Cannes 2022 ! 

Cannes 2022 est synonyme de soutien à l'écriture pour Ciclic et la Région Centre-Val de Loire avec 5 films soutenus figurant dans les différentes sélections. Un très beau cru avec 3 premiers longs métrages, par le duo de réalisatrices Lisa Akoka et Romane Guéret, Youssef Chebbi et Céline Devaux, 2 confirmations avec les 2ème longs métrages de Léonor Serraille et Clément Cogitore. Un 6ème film, Libre Garance de Lisa Diaz, vient s'ajouter dans la sélection Cannes Ecrans Juniors. 

Bravo aux réalisateurs et réalisatrices, à leurs producteurs et productrices et à leurs équipes !

Les honneurs de la Compétition officielle pour Léonor Serraille et son Petit Frère (Blue Monday production) ! Elle rejoint les 3 autres réalisatrices, Claire Denis, Valeria Bruni Tedeschi et Kelly Reichardt dans la sélection la plus prestigieuse. Après Jeune femme qui avait reçu la Caméra d'or, Un petit frère s'attache à une chronique familiale se déroulant sur 30 ans. 

Les réalisatrices, Lisa Akoka et Romane Gueret, signent Les Pires*, leur premier long métrage, après le succès de leurs courts dont Chasse royale, nommé pour le César du Meilleur court métrage. Rendez-vous pour Les Pires (Les films du velvet) dans la prestigieuse sélection officielle à Un certain regard. Cette sélection compte pas moins de 6 premiers longs cette année et renouvelle la découverte des jeunes talents. Adolescence, premiers pas au cinéma, quartiers du Nord de la France (le film a été tourné à Boulogne), les réalisatrices retrouvent des thèmes déjà traitées dans leur court métrage Chasse royale

Ashkal* d'Youssef Chebbi (Supernova films) est sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs. Ce premier long métrage de fiction est un film noir, qui se déroulent dans les rues de Tunis. Le réalisateur tunisien avait lui aussi été repéré par ses courts au Festival de Clermont Ferrand et par un documentaire vu au FID Marseille. 

La Semaine de la critique a retenu 2 films soutenus en séance spéciale : Goutte d'or de Clément Cogitore, produit par Kazak. Après Ni le ciel ni la terre, déjà sélectionné à Cannes en 2016 et soutenu par Ciclic, puis Braguino, le cinéaste plante cette fois son décor à Paris, loin des déserts d'Afghanistan ou de Sibérie, dans le quartier de la Goutte d'or. 

Tout le monde aime Jeanne*, premier long métrage de Céline Devaux (Les films du worso), aura aussi les honneurs de la Semaine de la critique, avec un casting cinq étoiles (Blanche Gardin, Laurent Laffite, Marthe Keller). Elle y mêlera fiction et séquences animées, comme dans son précédent court métrage, Gros Chagrin. Céline Devaux avait reçu le César du Meilleur court métrage d'animation en 2016 pour Le Repas Dominical

Libre Garance, premier long métrage de Lisa Diaz (A perte de vue) sera présenté à Cannes Ecrans Junior. Il raconte l'été des 11 ans de Garance dans les Cévennes où ses parents décident de s'installer et où des activistes italiens braquent une banque. 

*Les premiers longs métrages concourront pour la Caméra d'or, prix remis au Meilleur Premier film, toutes sélections confondues. 

Tous ces films ont bénéficié d'un soutien à l'écriture par Ciclic - Région Centre-Val de Loire, en partenariat avec le CNC.