Paroles de boxeurs, histoires de combattants

Synopsis

« Paroles de boxeurs, histoires de combattants » propose de suivre durant près d'une année, au rythme des entraînements et des combats, dans la salle et en dehors, dans les doutes, les victoires et les défaites, le quotidien de personnages attachants afin d'interroger, puis peut-être de comprendre, les raisons de leurs colères.

Mots-clés / thèmes : portraits, sport, compétition, engagement

EN SAVOIR PLUS

Fiche technique n°19976

Équipe technique

Réalisateur Christophe Camoirano
Producteur Girelle Production
Co-producteur France Télévisions
Soutien Ciclic - Région Centre : Aide a la production
Autres financeurs : France 3 Centre-Val de Loire, CNC, Procirep...

Pour obtenir le mot de passe de visionnage : diffusion@ciclic.fr
Pour toute autre information : emilie.parey@ciclic.fr - 02 47 56 08 08

À propos de Christophe Camoirano


Pourquoi filmez-vous ?

« Ce qui m’intéresse avant tout ce sont des histoires. De penser que ces histoires peuvent rencontrer un public, qu’elles méritent d’être racontées, qu’elles peuvent toucher. Plus que les sujets, ce sont les rencontres avec des personnages dont les parcours, les vies, les engagements me semblent toujours forts ou singuliers qui motivent mes désirs de films. Ces histoires, je ne sais pas faire autrement que de les mettre en œuvre par le « film », l’image en mouvement et la captation du réel. C’est pour moi le moyen de « montrer » ma voix et mon regard sur le monde. »


Son parcours

Réalisateur mais aussi producteur, Christophe Camoirano a comme moteur essentiel de son travail, la création dans toutes ses formes. En 2006, il fonde Girelle production, société basée à Orléans qui développe et produit des documentaires d’auteurs, magazines culturels, films d’animations, publicités, clips, films institutionnels et d’entreprises, captations de spectacles. Si Paroles de boxeurs, histoires de combattants n’est pas le premier projet pour lequel il réalise et produit (L’ABC d’Albert Jacquard, Une maternité, Un chemin avec Edmond Baudoin), Christophe Camoirano est pour la première fois seul à l’écriture comme à la réalisation.