"Libre Garance" de Lisa Diaz : une sortie nationale et deux séances-rencontres en Centre-Val de Loire

En salles à partir du 21 septembre

La sortie nationale du film aura lieu le 21 septembre. A cette occasion, deux séances rencontres en région : 

Le 23 septembre au cinéma Les Studios à Tours - 19h45
Le 24 septembre au cinéma Les enfants du paradis à Chartres  - 20h30


Avec Libre Garance, La réalisatrice Lisa Diaz aborde la question de la transmission politique en nous plongeant au coeur de la Lozère du début des années 80. Entre une famille militante de gauche qui a choisi d'opérer un rapprochement avec la nature, et les derniers feux de la lutte armée incarnés par un activiste italien qui va faire irruption dans sa vie, Garance, onze ans, va tenter de dessiner son propre chemin de liberté.

La réalisatrice vient présenter son film dans les salles de la région Centre-Val de Loire, en partenariat avec l'Association des Cinémas du Centre et Nour films. Après Tours et Chartres, elle viendra à la rencontre des spectateurs des salles de Château-Renault, Le Blanc et du Cinémobile à Fay-aux-Loges du 17 au 20 octobre. 

Le film décrit une période de tournant, ou les personnages questionnent leurs propres engagements et choix. Est ce qu'un choix de vie est en soi une forme d'engagement, ou est ce une forme de renoncement à s'engager pour des changements plus radicaux? Pour la réalisatrice, ces questions résonnent avec ce que nous vivons aujourd'hui. Comment imaginer une utopie actuellement, comment changer l'ordre des choses ?

Garance grandit au milieu et n'est pas dupe des tiraillements et des doutes qui l'entourent. Elle écoute aussi cette petite voix en elle, sa propre injonction à être libre, que rappelle le titre du film. Elle forcera le hasard et se retrouvera en première ligne dans la rencontre avec Tozzi, cet activiste italien en fuite. C'est avec la maladresse et la force de conviction de ses onze ans qu'elle va écrire les lignes de leurs échanges et marquer, sans doute sans le savoir, un premier engagement. Ce personnage, interpreté par la jeune actrice Azout Gargahaut-Petiteau, capable de tenir devant des adultes a été fortement inspiré de Frankie Adams, le livre de Carson McCullers.

La réalisatrice, amatrice de Mark Twain, reste du côté l'enfance pour raconter cette histoire politique. Cela confère au film une poésie, un aspect contrebandier. Les événements sont perçus par une très jeune fille en quête de compréhension du monde. Le film est aussi un film de territoire : Les Cévennes offrent un terrain de jeu sauvage, marqué par les retours à la nature des années 70-80. Lisa Diaz opte aussi pour favoriser une lumière naturelle retranscrivant l'ambiance sudiste et privilégiant une expression instinctive  des acteurs.

Azout Gargahaut-Petiteau est entouré d'un casting qui sert le film avec chaleur, générosité et une pointe de décalage, entre autres : Grégory Montel et Lolita Chammah pour le couple parantal et Laetitia Dosch en amie de longue date de la famille incarnant une forme de mystère et de liberté aux yeux de Garance.

Libre Garance est produit par A perte de vue et Les films d'Antoine et distribué par Nour films. Il a bénéficié du soutien à l'écriture de Ciclic Centre-Val de Loire. Il a été primé à Cannes écrans Junior 2022.

Le 17/10/2022 de 20:30 à 22:30
Chateau renault
Le Balzac