Coconut

Kopano Matlwa trad. par Georges Lory

Éditions Actes Sud, mai 2015, 208 pages, 21€

Entre Ofilwe, jeune fille de milieu aisé, et Fikile issue de la pauvreté, il n’est qu’un point commun : ce sont des coconuts, des gosses noires dehors et blanches dedans. Nées bien après l’Apartheid, ces deux adolescentes par ailleurs très différentes vivent chaque instant du jour en espérant trouver dans le regard des autres le reflet de ce qu’elles pensent être.
Au fil d’un dimanche dans un restaurant chic, les dérives parfois naïves de la pensée de ces filles ne tarderont pas à les confronter aux aléas du désespoir. Mais peut-il en être autrement aux portes de l’enfance, dans un monde où les certitudes et le confort sont en voie de disparition ?

Extrait

Ce qui s'ensuivit fut un méli-mélo. Un embrouillamini dont je me souviens à peine, sauf du mot "blanc". Blanc. Blanc. Blanc. Il n'y avait pas un seul Noir sur les murs. Je n'avais pas remarqué. très honnêtement. C'est seulement quand il l'a souligné que je l'ai vu. Je veux dire, pourquoi diable l'aurais-je fait exprès ? Qu'est-ce que ça pouvait faire, d'ailleurs ? C'était une pure coïncidence ; peut-être que je n'aimais aucun visage noir dans les magazines. "Vraiment aucun?" Je regardais encore puis fixais Tshepo m'a prise pour ce que j'étais. Dans ses yeux, je vis ce qui me marqua dès lors pour de longues années. Je pense que ce jour-là que Tshepo m'a prise pour ce que j'étais. [...]
"Tu vas voir, Ofilwe, les gens que tu tentes si fort d'imiter vont te rejeter parce que tu n'es pas l'une des leurs, quoi que tu fasses. Tu revienxdras vers nous, mais là non plus on ne t'acceptera pas, car ceux que tu as rejetés jadis ne te reconnaîtront plus. Tu as changé, tu as trop changé. Coincée entre deux mondes, exclue des deux."

Ressources

Sur l'oeuvre

À lire

"Coconut de Kopano Matlwa", Sarah Gastel, Africa Vivre Le Mag

"Coconut de Kopano Matlwa", Virginie Grinker, africultures.com, 24 août 2015

"Kopano Matlwa raconte la nouvelle Afrique du Sud", Tirthankar Chanda, rfi.fr, 22 mai 2015

À écouter

"Coconut de Kopano Matlwa", Hortense Volle, émission La chronique enjaillée de la nièce, France Inter, 31 mai 2015

"En français dans le texte - Kopano Matlwa", Nicolas Carreau, Europe 1, 17 mai 2015

Sur l'autrice

À lire

"Le mal que fait le racisme ne peut pas s'abolir à coups de loi, et c'est cela dont parle Coconut", entretien avec Kopano Matlwa, par Carole Dieterich, Africultures.com, 24 août 2015

Pour aller plus loin

À lire

"The curious but violent case of the Coconut", Rufaro Samanga, Okayafrica.com, 17 mai 2018 (article en anglais)

À voir

Skin, Anthony Fabian, 2008

Doublement distinguée à l’âge de 21 ans par le Prix littéraire de l’Union européenne et par le prix Wole-Soyinka pour son premier roman Coconut (2006), devenu un best-seller, Kopano Matlwa est l’une des voix neuves et originales de la littérature sud-africaine. Avec un formidable deuxième roman, Spilt Milk, paru en 2010, cette admiratrice de Toni Morrisson, aujourd’hui médecin diplômée, poursuit son exploration des dilemmes intimes de la classe moyenne noire post-apartheid, des zones grises et des entre-deux d’une société sud-africaine en plein bouleversement. L’une de ses nouvelles a été publié dans l’anthologie L’Afrique qui vient chez Hoëbecke (2013).

De l’afrikaans, Georges Lory a traduit des poètes tels Breyten Breytenbach, Antjie Krog, Ingrid Jonker, Wilma Stockenström, Adam Small et Charl-Pierre Naudé, des romans (Deon Meyer, Dominique Botha) et des textes d’André Brink et de Barto Smit. De l’anglais, ce sont deux romans et trente nouvelles de Nadine Gordimer, Prix Nobel de littérature 1991, un roman et des nouvelles de John Coetzee, prix Nobel 2003, un roman de Kopano Matlwa, un roman de Njabulo Ndebele, le récit d’Antjie Krog sur la Commission Vérité et Réconciliation, des poèmes de Lebo Mashile, Vonani Bila, Karen Press, une nouvelle d’Es’kia Mphahlele et de John Matshikiza. Du néerlandais, un roman d’Adriaan van Dis.
Georges Lory  a été conseiller culturel en Afrique du Sud de 1990 à 1994, il participe à la transition démocratique du pays. Entre 1998 et 2008, directeur des Affaires internationales de Radio France Internationale, il fait passer de 76 à 169 le nombre de ses relais FM dans le monde. De 2009 à 2013 il a dirigé la délégation générale de l’Alliance française en Afrique australe. Il pilote depuis lors la série Lettres sud-africaines chez Actes Sud.
Il a publié trois recueils de poèmes (dont un en afrikaans) et quatre ouvrages sur l’Afrique du Sud. Le recueil intitulé 136 comporte un de ses poèmes, traduit en 136 langues.