Peretjatko ou l'art du mouvement

Rio, les îles Fidji, Shangaï, la Patagonie... et Paris bien sûr ! Antonin Peretjatko est un voyageur... et un magicien, qui aime à jouer avec les genres du cinéma. Le cinéaste a fait du court métrage un terrain d'expérimentation jouissif et décomplexé.

Pour débuter ce voyage dans l'univers de Peretjatko : le moyen métrage L'Opération de la dernière chance réalisé en 2006...Au menu, une comédie décalée qui ose et utilise des procédés réjouissants. On y retrouve déjà la patte du cinéaste : acteurs fétiches, bandes sonnores accélérées, musiques très référencées et sexy, mais aussi la matière pellicule qui vien nourrir encore (davantage) la fiction. L'Opération de la dernière chance nous embarque dans une histoire de ville en ville, d'avion en avion, et nous transporte dans le passé, le présent, et même futur ! Tout est en mouvement dans le cinéma de Peretjatko. 

Après les multiples destinations de ce court métrage, détour par Paris, ville chère au cinéma de Peretjako. Changement de trottoir (2003) - avec le parfait Guy Montagné - Paris Monopole (2010) ou encore Les Secrets de l'invisible (2011) se déroulent tous dans la capitale, et à chaque fois la ville est au coeur du récit.

What about French Kiss (réalisé en 2004) ? Quand une jeune femme arrive des Amériques, qu'attend-elle de Paris ? Une balade-touristique-carte-postale ou un baiser made in France ? La romance est un ingrédient clé de ce court métrage, où le rythme toujours plus soutenu nous entraîne dans un Paris imagé : c'est le tempo propre au cinéma d'Antonin Peretjako qui nous fait sauter d'un lieu, d'une situation à une autre à travers maintes péripéties.

Mais avant de nous quitter, rappelons que le cinéaste a aussi réalisé deux longs métrages àl'humour tordant et au rythme trépidant : La Fille du 14 juillet, soutenu à l'écriture par Ciclic et sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs 2013 ; et La Loi de la jungle (2016), tourné en partie en Guadeloupe, dans lequel on retrouve Vimala Pons et Vincent Macaigne, mais aussi Mathieu Amalric, Pascal Légitimus ou encore Jean-Luc Bideau !