Soutien au co-développement international et à la production de fictions audiovisuelles

Tout en conservant une véritable exigence quant à la qualité artistique et culturelle des projets sélectionnés, Ciclic Centre - Val de Loire et la Région Centre-Val de Loire souhaitent accompagner et soutenir l’activité de la filière professionnelle régionale, notamment les producteurs audiovisuels et les techniciens de plateau ou de post-production. C’est dans ce contexte qu’un dispositif de soutien à la production de programmes audiovisuels est proposé pour accompagner la fabrication, sur le territoire régional, d’oeuvres de fiction (unitaires ou séries) destinées à être diffusées sur les écrans de télévision ou sur internet.
Pour répondre aux besoins des producteurs de fiction télévisuelle, et dans la continuité de son travail de soutien à la coproduction internationale, l’agence Ciclic Centre-Val de Loire a décidé de renforcer son dispositif d’aide à la production avec un dispositif d’aide au co-développement international. Ce dernier vise à permettre aux productions de développer les continuités dialoguées demandées par les diffuseurs parfois dans un délai court, et d’encourager la recherche de financements internationaux.
Attention les procédures pour déposer un dossier ont changé depuis mars 2019, elle se font désormais en ligne. Toutes les explications pour déposer un dossier sont dans le document ci-contre "Mode d'emploi".

INSCRIPTION EN LIGNE

Pour être admissible, le projet déposé aura obligatoirement fait l’objet de l'engagement d’un apport en numéraire d'un diffuseur télévisuel (hertzien, câblée ou numérique). 
Les projets faisant une demande d’aide au développement devront également fournir une convention de développement signée d’un diffuseur et les projets faisant une demande d’aide à la production devront fournir une convention de préachat, achat ou coproduction de la part d’un diffuseur.

Les œuvres déposées devront répondre aux conditions d’éligibilité aux aides à la production des œuvres audiovisuelles du CNC (« Fonds de Soutien Audiovisuel (FSA) télévisé»).

Le projet devra être porté par une société de production dont l’objet principal est la production d’œuvres audiovisuelles. Les sociétés de production qui déposent devront avoir leur siège social en France ou dans un autre Etat membre de l’Union Européenne. 

La demande de subvention devra être effectuée par une structure de production intervenant au titre de producteur ou coproducteur délégué (sur présentation d’un contrat). Le producteur devra assumer la responsabilité financière, technique et artistique du projet et présenter un contrat de cession de droits signé avec le ou les auteur(s)/réalisateur(s) du projet.
Les oeuvres déposées dans le cadre d’une aide au développement international devront s’assurer de la possibilité de fabrication d’une grande partie du film en tournage ou en postproduction sur le territoire régional.Les producteurs devront aussi fournir un engagement de coproduction avec une société étrangère.
POUR RAPPEL : Ne sont pas considérées comme dépenses régionales prévisionnelles : apports en industrie des chaînes de télévisions, même régionales ou locales de la région Centre–Val de Loire, les charges patronales des salariés ou auteurs résidents hors de la région, les imprévus.