100 kilomètres au sud de mai 68

Synopsis

À Paris, il y a les étudiants en colère, les barricades, les pavés arrachés, les voitures incendiées et puis il y a le reste de la France dont on ne parle pas beaucoup, la Province restée en retrait dans la mémoire collective. Et pourtant cette partie de la France a elle aussi traversé les « événements » et pas seulement en tant que spectatrice. D'Orléans à Tours et de Bourges à Vierzon, nous avons retrouvé de nombreuses traces de ces mois agités, pendant lesquels les étudiants se mobilisent pour condamner la répression policière alors que les ouvriers déclenchent de nombreuses grèves et occupations d'usines et que toute la société est touchée par le mouvement.

Mots-clés / thèmes : animation, archives, mémoire, lutte, Mai 68, Centre-Val de Loire

mdd19

Fiche technique n°20907

Équipe technique

Réalisateur Vianney Lambert
Co-réalisateur Félix Blondel
Producteur Tandem Image
Co-producteur TV Tours
Musique Matthieu MALON
Montage Vianney LAMBERT, Nelly MASSERA
Photo Vianney LAMBERT, Mohamed OUZINE
Son Vianney LAMBERT, Mohamed OUZINE
Soutien Ciclic - Région Centre : Aide au developpement

À propos de Vianney Lambert

Son parcours

Après des études d'Histoire et un diplôme en "Images et Société" à l'Université d'Evry, Vianney Lambert commence à réaliser ses premiers films documentaires. En 2000, il co-réalise avec Nils Tavernier et Mohamed Ouzine, Une heure seulement, sur les visites de leurs enfants que peuvent avoir des détenus en prison. L'année suivante, il fait le portrait de sa grand-mère dans Suzanne puis Matricule 1141, mort pour la France, à partir d'un journal de guerre d'un soldat mort en 1917. Dans beaucoup de ses films, Vianney Lambert s'intéresse notamment à la notion de mémoire et de traces. Ensuite, il réalise, entre autres, Le Meilleur âge, un court-métrage sur le voyage et l'exil puis Portraits Carmen (2016) avec Vincent Reignier. La même année, il réalise Éloge de la boîte à chaussures, court-métrage qu'il construit à partir d'une vieille boîte de chaussures remplie de photographies et de papiers. En 2018, il réalise Le Coureur de fond, sur l'univers musical de Matthieu Malon.