Publié le 13/10/2022

Université de Tours: les étudiants font leur Mois du doc'.

En novembre, c'est le mois du film documentaire qui revient. Ciclic Centre-Val de Loire, à nouveau coordinateur régional, renouvelle un partenariat avec L'Université de Tours. Les étudiants en études cinématographiques font leur mois du doc, et programme un cycle de 3 films tout au long du mois, une sélection établie sur une proposition faite par Ciclic Centre-Val de Loire. 

Cette année, un fil rouge se dessine parmis les films au catalogue du Mois du film documentaire et les choix des étudiants: le féminin et la parole.
Cette sélection nous permettra d'explorer deux écritures intimes, novatrices, originales du portrait (de femme en l'occurrence). Avec le troisième film, il sera question de lien entre la parole intime et le politique et de voir comment un dispositif filmique donne un espace à une parole nécéssaire habituellement circonscrite par des à prioris.

Lors de cet atelier de programmation, coordonné par l'enseignante Delphine Robic-Diaz, les étudiants sont placés en situation semi-professionnelle et prennent en charge toutes les étapes de la mise en place de ce cycle, depuis la sélection des films, jusqu'à la préparation de la rencontre, la communication et l'animation des soirées. Ils vont avoir l'occasion d'échanger avec des professionnels (réalisateurs, exploitants...) et de collaborer avec le service culturel de l'université pour décliner la communication.

Deux des séances auront lieu en salle Thélème, et les cinémas Studios nous font le plaisir d'accueillir les étudiants pour la séance de clôture.

PROGRAMMATION

ULTRAVIOLETTE 
Mardi 8/11 - 18h - Salle Thélème, en présence du réalisateur.

Le récit romanesque de deux adolescentes amoureuses dans les années 20, 30. Malgrè les séparations, les fugues, séjours au sanatorium pour soigner la tuberculose de Marcelle: tout est alors possible, les filles peuvent être audacieuses, rebelles, et même s'aimer. Claudie et Robin Hunzinger vont raconter l'histoire de Marcelle à travers les lettres qu'elle a envoyées à Emma et que cette dernière a conservées pendant de nombreuses années. Les images de films amateurs vont donner vie à ces personnages d'une autre époque. Il y aura alors plusieurs Marcelle, et plusieurs Emma, la brune et la blonde, mais pour raconter un seul et même récit et désir de liberté !


RESTAUREE
d’Anaïs Enshaien – 52 min
Mardi 15/11 - 18h - Salle Thélème, en présence de la réalisatrice. 

Anais Enshaien dresse portrait de sa mère en remontant le fil de son existence qui fut pleinement tournée vers la restauration d'art, comme une philosophie de vie. Elle rencontre ses anciennes collègue et élèves, elle croise la route d'objet d'art importants qui sont passés par les mains de sa maman. Des questionnements autour de la féminité, de la fragilité, sur le lien entre l'élan vital et l'élan de création sont abordés

SANS FRAPPER d'Alexe Poukine (sorti le 9 mars 2022) - 1h25
Mardi 22/11 - 19h45 - Cinéma les Studios, en présence d'Alexe Poukine sous réserve.

La réalisatrice a travaillé sur la base du récit qu’une femme de son âge lui fait d’une agression subie par un ami. Elle explore la dissonance qu’il peut exister entre les a prioris collectifs sur le viol et la multiplicité des récits qu’elle entend de femmes différentes et qui relatent une histoire vécue très proche. Le récit initial se mêle alors à d’autres, différents et semblables. Les protagonistes, les tonq et angles de vues sont multipliés pour raconter la même histoire sordide, insensée et banale. Filmer la parole, réelle ou fictionnée, permet ici de faire émerger une grande force et une grande sincérité. Accompagnement réalisatrice sous réserve confirmation distributeur.