Publié le 10/05/2022

Lycéens et apprentis au cinéma : les films de la 28e édition

Pour sa 28e édition, Lycéens et apprentis au cinéma proposera aux élèves de la région Centre-Val de Loire des films incontournables tant par leurs qualités de mise en scène que par la place qu'ils occupent dans l'histoire du cinéma. Ainsi Billy Wilder, Céline Sciamma et les frères Coen seront présentés, exceptionnellement, aux côtés de deux programmes de courts métrages : Avatars et Corps Sensibles qui mettront respectivement en avant le travail de jeunes réalisateurs francophones et étrangers autour des jeux vidéo et du corps. Cette programmation permettra de faire la part belle à la comédie, au féminin et à la différence. Les élèves seront sensibilisés à travers cette nouvelle édition à l'analyse critique et artistique des images qui nous entourent. 

Les inscriptions au dispositif se dérouleront du 31 août au 16 septembre 2022.

1er trimestre : CERTAINS L'AIMENT CHAUD

CERTAINS L'AIMENT CHAUD de Billy Wilder
1959 - Etats-Unis - Fiction - 2h
Avec Tony Curtis, Jack Lemmon et Marilyn Monroe...

En pleine prohibition à Chicago, deux musiciens de jazz sont malgré eux témoin d’un règlement de compte entre gangsters. Pour leur échapper, ils se déguisent en femmes et intègrent un orchestre féminin en tournée en Floride. Ils y rencontrent Sugar, la délicieuse chanteuse de la troupe.

Certains l'aiment chaud est l’une des comédies les plus célèbres de l’histoire du cinéma, donnant la vedette à Tony Curtis, Jack Lemmon et Marilyn Monroe. Billy Wilder, réalise ici un monument du 7ème art dont certaines répliques, en particulier la fameuse « Well, nobody is perfect », restent encore aujourd’hui gravées dans les mémoires collectives. Au-delà de sa dimension patrimoniale, le film conserve un statut éminemment actuel dans ses sujets et leurs traitements qui ne manqueront pas de concerner les élèves.

En savoir plus

2e trimestre : programme de courts métrages « AVATARS » ou « CORPS SENSIBLES »

AVATARS
Programme de cinq courts-métrages - Fictions, documentaires, animation, expérimental - 1h29

Comptant parmi les industries culturelles les plus importantes de notre époque, le jeu vidéo tisse des liens depuis ses origines avec un autre art du mouvement : le cinéma. Le programme Avatars met ainsi en avant des films qui questionnent notre rapport aux jeux vidéo, et nos émotions de spectateurs et de joueurs face à ces œuvres. Pourquoi nous réfugions-nous dans ces univers virtuels, parfois violents (GTA V), parfois sentimentaux (Sims) ? Quelle place les écrans et ces images numériques prennent ils dans notre quotidien ? A travers des formes variées et souvent spectaculaires, ces cinq courts métrages tentent de répondre à ces questions.

MARTIN PLEURE de Jonathan Vinel – France – 2017 – 16 minutes
NEIGHBORHOOD de Kaori Kinoshita, Alain Della Negra – France – 2005 – 17 minutes
STORY de Jola Bańkowska – Pologne – 2019 – 5 minutes
LE VISAGE de Salvatore Lista – France – 2017 – 30 minutes
SWATTED de Ismaël Joffroy Chandoutis – France – 2018 – 21 minutes

En savoir plus

OU

CORPS SENSIBLES
Programme de cinq courts-métrages - Fictions, documentaires, animation, expérimental - 1h11

Naissance, instinct, réflexe, métamorphose, le programme Corps sensibles est un voyage poétique à travers les transformations et les traumatismes des corps à l'écran. Les films dévoilent tour à tour les gestes automatiques et ceux que l'on doit apprendre. Comment vivre avec son corps lorsque celui-ci ne nous correspond pas? Comment l'aimer à nouveau lorsque celui-ci nous trahit? Enfin, comment lui apprendre à se mouvoir, à dire ce que les mots, parfois, ne peuvent exprimer? À travers différents genres, ces cinq courts métrages entendent questionner notre rapport au corps, dans sa grâce comme sa mutilation.

SOUS L'ECORCE d'Ève-Chems de Brouwer – France – 2019 – 20 minutes
KACEY MOTTET-KLEIN, Naissance d'un acteur d'Ursula Meier – France, Suisse – 2015 – 15 minutes
LE SENS DU TOUCHER de Jean-Charles Mbotti Malolo – France, Suisse – 2014 – 14 minutes
ENZO de Serena Porcher-Carli – France – 2017 – 7 minutes
HOPPTORNET d'Axel Danielson et Maximilien Van Aertryck – Suède – 2016 – 15 minutes

En savoir plus



 3e  trimestre : BANDE DE FILLES ou THE BIG LEBOWSKI (au choix)

BANDE DE FILLES de Céline Sciamma
2014 – France – Fiction – 1h52 
Avec Karidja Touré, Assa Sylla, Lindsay Karamoh, Mariétou Touré...

Marieme vit dans une cité de la banlieue parisienne. Coincée entre une mère absente, un frère autoritaire et violent, et un collège qui la rejette, elle va tenter de gagner sa liberté au travers de sa rencontre avec trois autres filles de son quartier : Lady, Adiatou et Fily.

Bande de filles est le troisième film de Céline Sciamma et conclut sa trilogie sur l’adolescence. Contrairement à Tomboy, qui prenait place dans une banlieue plutôt bourgeoise, la réalisatrice prend ici le parti de tourner dans une cité défavorisée des alentours de Paris. Pour ce long métrage, Sciamma, par souci de réalisme et de spontanéité, décide de tourner avec des acteurs non professionnels. Dans Bande de filles, le spectateur est constamment attiré, aux côtés de Marieme, entre désirs d’intense liberté, ou rattrapé par les réalités cruelles de son environnement.

En savoir plus


 OU

THE BIG LEBOWSKI de Joel et Ethan Coen
1998 – États-Unis – Fiction – 1h59
Avec Jeff Bridges, John Goodman, Julianne Moore, Steve Buscemi...

Jeffrey Lebowski alias « The Dude », glandeur désinvolte passant ses journées entre le club de bowling et le fauteuil de son salon, traverse Los Angeles pour obtenir réparation auprès d’un milliardaire homonyme, après que des malfrats aient, par erreur, uriné sur son tapis.

Avec The Big Lebowski, Joel et Ethan Coen développent une parodie de film noir à l’intrigue tentaculaire où naît, une fois de plus suite à un déclencheur absurde, un quiproquo tout droit sorti du théâtre comique. Après avoir été confondu avec un homonyme, le « Dude », loser magnifique, s’improvise enquêteur dont l’incompétence n’a d’égal que la bêtise de ses acolytes : Walter, vétéran du Vietnam persuadé d’avoir raison sur tout, et Donnie, idiot utile transparent en apparence. Les frères Coen font valoir, avec The Big Lebowski, leur grand talent d’écriture et de création de personnage, que ce soit par l’intermédiaire de seconds rôles marquants, mais surtout de leur héros, devenu culte au-delà même du film.

En savoir plus

Lycéens et apprentis au cinéma est un dispositif d'éducation à l'image national. Il est mis en œuvre en région Centre-Val de Loire depuis 1995, dans le cadre de la convention de développement cinématographique conclue entre l'Etat (CNC/DRAC Centre-Val de Loire), la Région Centre-Val de Loire et Ciclic-Centre Val de Loire. L'objectif est de former des spectateurs curieux et critiques, en faisant découvrir aux élèves des œuvres marquantes en salle tout en favorisant la rencontre artistique et l'analyse critique. En savoir plus

> L'ordre de programmation des films est commun à tous les départements de la région et a été déterminé selon des critères pédagogiques.

> La programmation est élaborée par un comité de sélection régional composé d'enseignants de tous horizons et des partenaires de l'opération (Région Centre-Val de Loire, Drac, Rectorat, Draaf, représentants des exploitants). Après candidature auprès de la coordination et dans la limite des places disponibles, tout enseignant participant à l'opération peut faire partie de ce comité pour deux ans.

> Les inscriptions à l'opération seront ouvertes du 31 août jusqu'au 16 septembre.

La fréquentation de la 27e édition de Lycéens et apprentis au cinéma :

  • 102 établissements, 523 enseignants, 14 360 élèves
  • 10 journées de formations, 200 enseignants formés
  • 30 salles partenaires
  • 30 actions complémentaires