D'âme et de pierre : séance spéciale à l'Apollo

Mardi 7 juillet, 20h45 : avant-première en présence du réalisateur

En avant-première au cinéma Apollo, Pascal Guilly viendra présenter son documentaire en hommage au sculpteur Ernest Nivet, et échanger avec le public à l'issue de la projection. Pour en savoir un peu plus, découvrez d'ores et déjà la bande-annonce mais aussi le reportage réalisé autour de ce film pour le magazine Culturz.

D’ÂME ET DE PIERRE, un documentaire de Pascal Guilly
France - 2015 - 52 minutes - Production TGA Production, France 3 Centre-Val de Loire
La belle époque du sculpteur Ernest Nivet est celle des paysans; un monde définitivement terminé en 1914. L’imaginaire Berrichon le situe plus dans le folklore local que dans le monde des arts : cette œuvre fut pourtant appréciée, bien qu’encore méconnue aujourd’hui, l’artiste reçut, en 1937, la plus importante distinction pouvant être décernée à un sculpteur.

Ce film a bénéficié d'un soutien à la production de Ciclic-Région Centre-Val de Loire.

"Une sculpture s'exprime pleinement sous les effets de l'ombre et de la lumière. Je suis très content du travail de Pierre. Il éclaire les personnages de Nivet comme je l'avais imaginé dans mon projet. On dit souvent lors de la réalisation d'un film: « Cela doit faire cinéma »; c'est à dire délivrer une émotion artistique propre à l'écriture cinématographique. La photographie en est l'un des éléments majeurs comme le découpage, le montage et la bande son". Pascal Guilly

Doculturz : Un personnage d'âme et de pierre


Extrait de la note d'intention du réalisateur :

Entre exploration de l'oeuvre de Nivet et la découvertes des commentaires de ses Contemporains, Séverine ou Albert Londres, le film, dans son enquête, explore l'itinéraire du sculpteur. Nous suivons son sillage de Levroux, sa commune natale, à sa maison de Châteauroux. Au musée Rodin à Paris nous découvrons son apprentissage auprès du grand sculpteur et l'univers artistique dans lequel il évolua pendant près de cinq ans. nous partons à la rencontre de ses oeuvres et de personnages passionnés par sa sculpture. Les archives révèlent une multitude de lettres et articles de journaux, son caractère apparaît mais aussi ses doutes, et malgré tout, une notoriété grandissante de l'artiste jusqu'en 1948, année de sa mort.

Chez Nivet chaque détail compte. On peut analyser sa sculpture suivant l'anatomie, en particulier les mains et les pieds mais également la posture et les têtes de ses personnages. Ces quatre composantes révèlent tout son art et sa connaissance du monde paysan : toute sa particularité.